30px; }
Welcome Visitor:

Mars 2014

Habiter à Maxéville "Vivre Maxéville"

Texte: 
Posté par Vivre Maxéville le 24 février 2014 dans Projet | Commenter

Maxéville accueille de nombreux logements sociaux, c’est un fait indéniable. Les deux plus récents quartiers des Aulnes-Tour Panoramique et du Champ le Bœuf ont été créés à partir d’une proportion significative de logements sociaux tandis que dans le centre et sur Meurthe-Canal, des programmes plus épars ont contribué, au fil du temps, à densifier la ville.

Ces logements permettent à chacun de vivre son « parcours résidentiel » qui débute, souvent, avec le départ des plus jeunes, qui aspirent à l’indépendance et/ou à fonder une famille. Selon les cas, ce parcours se poursuivra dans le logement social, dans le secteur privé, voire dans l’accession à la propriété. Puis, les années passant, les plus âgés peuvent revenir dans des logements sociaux plus conformes à leurs besoins et à leurs moyens. C’est pour permettre à chacun de trouver le logement qu’il souhaite que la ville a permis la réalisation de plusieurs programmes de logements sociaux depuis les dernières années.

Mais, dans le même temps, de nombreux programmes ont visé le renforcement de l’accession privée et même des encouragements ont été fournis aux propriétaires désireux d’améliorer leur logement (aides à la rénovation, à l’implantation de panneaux solaires, etc.).

Demain, il faudra renforcer encore le soutien apporté aux propriétaires privés pour soutenir la préservation d’un habitat privé de qualité avec un dispositif d’aides à l’isolation thermique et phonique, à la mise en sécurité, etc. La mise en place de solutions adaptés aux différents âges de la vie est également de travail pour la liste « Vivre Maxéville ». Enfin, c’est aussi sur le champ de l’appui aux petites copropriétés qu’un travail important peut être mené, qui permette tant une valorisation des immeubles, qu’une meilleure approche du vivre ensemble.

Mobiliser des fonds pour Maxéville "Vivre Maxéville"

Texte: 
Posté par Vivre Maxéville le 25 février 2014 dans Bilan | Commenter

Près de 200 millions d’Euros pour Maxéville ! C’est le total des interventions des institutions engagées en faveur de la transformation de Maxéville : mairie, Communauté Urbaine, collectivités locales, bailleurs sociaux, etc. Cette mobilisation a permis à Maxéville de se transformer profondément.

En témoigne, la formidable reconquête urbaine du plateau de Haye (des Aulnes-Tour Panoramique au Champ le Bœuf en passant par les carrières), qui voit naître un nouveau quartier avec des équipements neufs (sportifs, scolaires, sociaux), de nouveaux logements, l’installation d’entreprises.

Pour parvenir à ce résultat, il a fallut aller chercher de l’argent auprès des bailleurs de fonds et convaincre, à tous les niveaux, de l’importance de ce projet. Le bilan de cet engagement se traduit par la création d’un éco-quartier unique, primé au niveau national, dans lequel des familles vont vivre paisiblement en bénéficiant d’un environnement de qualité et de services nouveaux qui profiteront à l’ensemble de la ville.

Pour accompagner cette transformation, le rôle des élus maxévillois a également été de convaincre les autorités responsables de l’impérieuse nécessité d’organiser des transports publics qui répondent aux attentes des populations (nouveau lien quartier Meurthe-Lafayette – Champ le Boeuf) et d’équiper la ville de la fibre optique pour proposer aux foyers qui le désirent un accès très haut débit.

C’est le travail du maire et de son équipe de rassembler les énergies et de faire en sorte que la ville bénéficie de la mobilisation de l’ensemble des acteurs. Demain, cette même détermination permettra d’ajuster les services publics aux besoins des habitants.

Statistique Février 2014 visiteur unique = 1506 personnes

Texte: 

Le mois le plus court de l'année vient de s'achever et nous voilà avec une analyse des différents tableaux. Bien entendu, depuis que je fais cette analyse mensuellement, je ne peux me fier à ces chiffres. C'est pourquoi j'ai mis deux systèmes d'analyses : le système de mon hébergeur et le système de google analytic.

Je me réfère toujours au chiffre de celui de mon hébergeur car j'ai commencé avec ce système depuis 2012. A ce propos, en août 2012, il y avait 437 viviteurs par mois. Ce mois de février 2014, nous avons 1506 visiteurs. C'est la moyenne depuis plusieurs mois. Alors intéressons nous au chiffre de google qui indique 363 visiteurs unique à la page d'accueil contre 205 le mois dernier. Evidemment, je ne peux pas comparé les deux systèmes car ce n'est pas la même analyse.

Analysons les données du serveur Viméo où j'héberge mes vidéos. Il y a 1270 vidéos de lus ce qui nettement mieux que ces derniers mois. Est-ce dû au nombreux vidéos de la campagne électorale ? Le top 10 des vidéos les plus lus est toujours le blind test. Et avec internet, il n'y a pas de frontières. Les vidéos sont lus en dehors de la lorraine, sur toute la France et dans d'autres pays. Pour une webTv local, c'est étonnant.

Le retour de Henri Bégorre,clocher de Maxéville, Questions du vendredi de Maxdany

Texte: 

Cette semaine pour notre revue de blog sur les différents réseaux sociaux et blogs sur Maxéville, je vous propose quelques photos de notre Maire qui s'est remis au travail pour la campagne électorale. Ensuite, je vous suggére de voir les photos que Daniel a pris sur le clocher de l'église. J'ouvre une parenthèse sur un suejt qui n'a rien à voir.

N'étant pas à temps complet pour développer la webTv de Maxéville, j'avais demandé la contribution de rédacteur bénévole et à ce jour, je n'ai personne. Aussi, pour être au cournat de maximum de chose, je surfe sur les réseaux sociaux et relaye les informations ici. Merci donc à Daniel pour son blog et les personnes dont j'emprunte les photos sur leur facebook.

Voici un copie du mot de retour de Henri Bégoore sur son compte facebook

Merci à toutes et tous pour vos messages de soutien qui m'ont beaucoup touchés. Mon équipe est formidable ! Elle a parfaitement su gérer la mairie et la campagne municipale en parallèle. Ce moment difficile a permis de démontrer à chacun la force d'engagement de tous les membres de la liste Vivre Maxéville. Rendez-vous demain, samedi 01 mars à partir de 14h à la Salle du Parc de Maxéville pour les rencontrer et construire ensemble le "Vivre Maxéville" de demain. Pour suivre l’actualité de la campagne électorale rejoignez-nous sur la page Vivre Maxéville avec Henri Bégorre ou sur le site internet http://vivremaxeville.fr/

. Ensemble Vivons Maxéville !

Et la question du vendredi de daniel, la huitième à ce jour : "Notre commune, Maxéville, serait l'une des plus endettées de l'agglomération, par rapport au nombre d'habitants... Pour réduire une petite partie de ce déficit, si vous êtes élu ou réélu, seriez-vous disposé à faire voter en Conseil Municipal la baisse, voire l'annulation de vos indemnités, la vôtre et celle de vos adjoints, pour les faire reverser annuellement sur le budget de la Mairie ou les attribuer à des associations locales ?"

Une photo de l'équipe de "Maxéville Ensemble et Autrement" lors de la conférence de presse du samedi 1 mars à 10h au restaurant le Trianon où Daniel n'était pas présent mais il a justifié son absence sur son blog.

 

La jeunesse, l’un des atouts majeurs de Maxéville "Vivre Maxéville"

Texte: 
Posté par Vivre Maxéville le 20 février 2014 dans Projet | Commenter

Maxéville présente des caractéristiques assez atypiques dans son environnement. Par exemple, elle est l’une des villes les plus « jeunes » de l’agglomération nancéienne : plus de 44 % de la population a moins de 30 ans (11 points de plus qu’à St-Max par exemple et 7 points de plus qu’Essey-les-Nancy) et la moyenne d’âge de la ville s’établit à 36 ans (la 2ème plus jeune de l’agglomération).

Cette jeunesse est un atout formidable : grâce à cela, nos écoles maintiennent, globalement, leurs classes, les sections proposées par nos associations sont bien remplies et nos quartiers sont vivants, comme en témoignent les fêtes qui y sont organisées.

A nous d’offrir à cette population les réponses aux besoins qu’elle exprime :

- pour les jeunes parents, des modes de garde adaptés, une ville où il fait bon élever ses enfants et un dispositif éducatif de qualité,

- pour les jeunes qui entrent -ou vont entrer- dans la vie active, des moyens de transport pour rejoindre le lycée, la fac ou les lieux de vie de l’agglomération, des solutions de logement qui favorisent la décohabitation lorsqu’elle est souhaitée, des perspectives d’intégration socio-professionnelle,

- pour les plus jeunes, des activités de loisirs et de multiples possibilités de s’ouvrir au monde (par exemple avec Pumuckl) mais aussi de se dépenser.

Pour la liste « Vivre Maxéville », le prochain mandat sera particulièrement consacré à tirer partie de cette richesse en renforçant les relations entre générations, en développant une vaste réflexion autour du Projet Educatif Global, en adaptant, plus encore, les services publics locaux aux besoins de ces populations.

LYNCEE Productions, le secret d'une reine : la bécasse des bois

Texte: 

Les rendez-ous nature de Laxou et Flore 54 propose une projection d'un film animalier réalisé par Loïc COAT dont je vous propose l'interview.

Loïc COAT Réalisateur et biologiste

LYNCEE : Les yeux dans la Nature pour la Connaissance des Espèces et de l'Environnement.

Lyncée produit différents types de films,
documentaires, fictions, clips...
sur la nature et l’environnement.

Ces films peuvent être

    des co-productions pour la télévision
    des films de commande  pour l’institutionnel ou l’entreprise
    des projets initiés en auto-production, sans accord préalable de diffusion, ni de pré-achat.

L’entreprise a été créée pour permettre avant tout la production de films naturalistes, sur des sujets et selon un traitement spécifique. C’est donc souvent une prise de risque assumée seule au départ, du fait du choix de sujets particulièrement complexes, mais permettant l’implication ultérieure d’autres partenaires, de coproducteurs, ou de diffuseurs éventuels.

Les co-productions pour la télévision, et les films de commande pour l’institutionnel ou l’entreprise, sont sélectionnés et choisis sur des critères de valeur ajoutée, jugée réelle et sincère, pour la connaissance de la nature ou la préservation de l’environnement.

Pages