30px; }
Welcome Visitor:

La voiture électique de Mitsubishi chez Richard Alcaraz Automobiles

Onglets principaux

Texte: 

Le journal du 12 novembre 2009

Au sommaire de notre JT de cette semaine : - La voiture électrique Mitsubishi : Imiev - Le vernissage de Monts et Voluptes par Marie-José FEIDT et Hélène SARRIBOUETTE à la MJC PIchon Nancy - La visite de l'est républicain avec la MJC étoile de vandoeuvre.

Articles similaires

Fair Play

Texte: 

Clip du fair

 

play

Organisés par mmH et l’ASNL, les trophées du fair-play réunissent des centaines d’enfants autour de leur passion commune pour le ballon rond. Mais, cette manifestation citoyenne en profite aussi pour promouvoir le civisme et le respect de l’environnement.

Le fair play à Maxéville

« J’ai appris qu’il ne fallait pas jeter les papiers dans la nature ou dans la rue, car cela crée de la pollution, explique Nordine lors de l’étape à Vandoeuvre. Maintenant, je vais tout jeter dans la poubelle. » Le gamin semble vraiment sincère. Anthony aussi : « Je n’étais pas toujours très respectueux et il m’arrivait d’insulter mes copains. J’ai compris que ce n’était pas bien. Je vais changer. » Toutes ces bonnes résolutions seront peut-être plus ou moins oubliées quelques jours plus tard, mais il n’est jamais inutile de faire une petite piqûre de rappel des règles de bonne conduite. C’est le but de la petite dizaine de stands du village citoyen. Le passage y est obligé pour chaque équipe. « Ils viennent avec le sourire et nous écoutent avec beaucoup de sérieux, insiste Catherine Collovald du service prévention de la caisse primaire d’assurance maladie. C’est beaucoup plus détendu que lors de nos interventions dans le milieu scolaire et le message passe plus facilement. Nous leur montrons les conséquences de la cigarette sur leur santé, mais aussi sur leur budget. C’est l’âge idéal pour faire de la prévention. C’est aussi vraiment positif de travailler dans les quartiers, car les petits vont servir de relais auprès des grands frères et des parents. À Jarville, les trophées du fair-play m’ont aussi permis de nouer des contacts pour programmer une nouvelle action auprès des mamans ».

Le fair play à Vandoeuvre

Apprendre en s’amusant L’information n’est jamais livrée brute, mais toujours sous forme ludique. Les enfants doivent ainsi répondre à un quizz sur les règles de vie en société sur le stand mmH, trier les déchets avec la maison de la propreté et reconnaître des traces d’animaux avec le centre permanent d’initiative pour l’environnement. « On leur apprend aussi à calculer l’âge d’un arbre, explique Vincent Mienville. Nous voulons leur faire comprendre que la nature est aussi présente tout près de chez eux. Il y ‘a d’ailleurs bien souvent plus de variétés d’arbres dans les parcs urbains que dans les forêts. » Les stadiers de l’ASNL et les sapeurs-pompiers sont également présents. La Police aussi. « Le message est axé sur le thème du football, souligne Philippe Kadem de Prévention police 54. Ils savent qu’il faut respecter l’arbitre et l’adversaire, mais oublient tout ce qu’il y a autour : les entraîneurs, les dirigeants et les spectateurs. » Et pour ceux qui continuent tout de même à discuter les décisions de l’arbitre, la Ligue Lorraine de football les invite à prendre le sifflet le temps d’un atelier très instructif sur les lois du jeu. « Nous leur montrons des phases de jeu et ils doivent se concerter pour prendre la bonne décision arbitrale, précise Mouss Malek. Cela leur permet de comprendre toutes les difficultés rencontrées par un arbitre qui doit siffler très rapidement. Ils deviennent alors moins catégoriques dans leurs réponses, prennent un peu plus de recul et acceptent plus facilement l’erreur. »

Le fair play à Champigneulles

La démonstration séduit également les plus grands. Jonathan Munch entraîne les jeunes de l’US Vandoeuvre et applaudit des deux mains l’aspect citoyenneté de l’opération. « Les enfants s’énervent parfois, car ils ne comprennent pas toujours toutes les décisions de l’arbitre sur le terrain. C’est important de leur apprendre le respect et le fair-play. C’est aussi notre travail lors des entraînements en club, mais ils sont plus attentifs lors de ce genre de manifestation. En plus, tout en apprenant des choses, ils se sont vraiment amusés. C’est aussi cela qui est important… »

Le fair play à Marcel Picot

Le fair play à Longwy

Le fair play à Jarville

 

La femme berbère à la douëra, conférence-débat animée par fatima Cherfa-Turpin

Texte: 

Quelle demeure plus adaptée au statut de la femme dans les sociétés traditionnelles en l'ocurrence la Kabylie, que la douëra ? C'était dimanche, journée de la journée de la femme et l'association de la culture berbère (ACB54) avait invité Fatima Cherfa-Turpin, chercheuse en anthropologie du droit et auteure de l'ouvrage "La condition juridique de la femme rurale en Kabylie".

Plusieurs femmes kabyles d'ACB54 ont accepté de livrer leur témoignages, leur parcours dans un petit film réalisé par kts production qui a succédé à la conférence-débat animée par fatima Cherfa-Turpin. L'après-midi s'est conclu par la dégustation de spécialités salées ou sucrées préparées par les mamans kabyles.

Article de l'est

iphone 5 acheter ou pas acheter

Texte: 

Aujourd'hui 12 septembre à 19h sera l'annnonce de la sortie de l'iphone 5 ou du nouveau iphone de chez apple. Ce smarphone est attendu par de nombreuses personnes y compris votre serviteur. Ma question est de savoir si je vais remplacer mon iphone 4s par ce nouveau alors je vais poser le pour et le contre.

Mais avant, je voudrais vous informer que je connais la marque à la pomme depuis l'âge de mes 15 ans par un copain de classe qui m'a prêter un mac plus. Je ne pense pas que la génération actuelle sache que le mac plus était un ordinateur avec un écran intégré doté d'un lecteur de disquette. Et j'ai flashé sur la facilité d'utilisation de l'ordinateur surtout après mon amstrad cpc 464. Et mon premier achat ordinateur était un mac LC pour la modique somme à l'époque de 17 000 francs, une fortune. J'ai dû travailler durant les grandes vacances scolaires pendant 2 ans pour me le payer. Mon argument auprès des parents, c'était pour les études mais en fin de compte c'était pour les jeux. Bon je n'ai pas réussi ma scolarité grâce à cet achat mais pendant 4 ans, j'ai goûter à la pomme pour finir par basculer vers le monde PC.

J'ai connu l'époque où le monde PC et Apple était en guerre. La guerre technologique, celui qui allait avoir la machine la plus rapide, celui qui allait vendre le plus. Aujourd'hui, rien n'a changé, nous avons toujours la même guerre, IOS contre androïde, iphone contre samsung galaxy SIII. A l'heure où samsung a vendu plus de 30 millions dans le monde, l'iphone 5 pourra t-il le détrôner ?

Personnellement, je m'en fiche complètement qui des 2 sera le gagnant. Ce qui m'intéresse véritablement c'est la fonctionnalité du téléphone. Commençons par l'utilisation qu'on en fait avec le téléphone.

J'ai acheté l'iphone pour les raisons suivants :

- une partie des vidéos qui se trouve sur le site est filmé à partir de mon iphone. Je fais ensuite mon montage et l'envoie sur les serveurs de partages vidéos comme youtube ou viméo. C'est cette fonctionnalité qui m'intéresse sur l'iphone 4S pour son capteur HD, à l'époque il était en avance par rapport à ses concurents. J'ai toujours mon iphone à disposition et donc peux à tout moment effectuer une captation. D'ailleurs, pour mes vacances, ou des moments importants, j'utilise l'iphone.

- itunes. J'étais contre itunes avant pour son univers contraignant,mais finalement lorsqu'on effectue une sauvegarde du contenu de son téléphone, et que par la suite on migre du 3gs vers le 4s, c'est enfantin. On retrouve tout le contenu de son téphone par une simple restauration.

- La fiabilité. Effectivement, je n'ai pas eu d'écran cassé, de touche central bloqué, de batterie défectueuse, de plantage du téléphone, hélas je ne fais pas partie des gens qui ont ce genre de probllèmes.

- La facilité. Il est vrai que mon premier iphone est simple à utiliser, je n'ai en  aucun cas eu besoin d'ouvrir le manuel d'utilisation. C'est très intuitif. De ce côté Apple était en avance car aujourd'hui tout le monde a copier iphone et ils ont réussi à dépasser le maître.

Pourquoi je n'achèterai pas l'iphone 5 :

- A l'heure où j'écris ces lignes, je ne connais pas encore les spécifications du téléphone mais c'est aussi la crise pour moi. Le prix reste un élément de taille. Ce téléphone peut coûter cher entre 600 et 800 € selon les modèles. Pour ce prix je pourrais investir dans un ordinateur portable car l'actuel commence à donner des signes de faiblesses.

- Parce qu'avoir le dernier modèle ne fera pas de moi un homme plus heureux. Ce qui me rendrait plus heureux c'est de constituer une équipe de bénévole pour développer uen WEBTV.

- Parce que mon iphone 4S remplit bien sa fonction de téléphone pour l'instant

Bref, chacun a son opinion sur le sujet. Je vous tiens au courant si jamais je change d'avis sur la keynote de tim COOK ce soir. On verra demain sur les forums de discussions ce que les professionnels vont dire.

Vaincre la Mucoviscidose à L'Arsenal

Texte: 

Il s’agit d’une journée nationale de mobilisation contre la mucoviscidose, terrible maladie génétique qui détruit peu à peu les poumons.

Partout en France, on peut donner son souffle à ceux qui en manquent en participant à des marches parrainées. Chacun peut accomplir un effort physique à sa mesure en apportant des dons recueillis auprès de son entourage et/ou un don personnel.

Les Virades sont aussi de grandes fêtes conviviales où se déroulent les animations les plus diverses.Chaque année, près de 500 Virades ont lieu dans toute la France, mobilisant 1 million de participants.
J'ai été contacté par l'oganisateur de cette manifestation qui s'est déroulée le samedi 27 et dimanche 28 septembre 2014 pour l'animation. Je connaissais cette maladie par le célèbre chanteur Grégory Lemarchal décédé par manque d'organe. Beaucoup d'exposants étaient présents,il y avait toute sorte d'activité pour tout le monde. Que ce soit une structure gonfable, du roller, de l'escalade, du tir à l'arc, du poney, de la calèche, du chamboule tout, la pêche au canard, un stand de maquillage, du massage, trois brasseries de bières et des démonstrations de danse par les élèves de l'école Maryline.
 
Pendant toute une après-midi, les participants ont pu s'amuser sous le soleil et la musique avec même une apparition de Minnie et Mickey les personnages de Walt Disney, ainsi que la panthère rose jusqu'au lacher de ballon prévu à 17h.
Plus d'une centaine de coupon ont été attaché aux ballons qui se sont envolés dans le ciel pour la plus grande joie des enfants.


 

Addiction à l'alcool

Texte: 

Addiction à l'alcool - journée de formation

JOURNEE DE FORMATION dans le cadre du projet Lorrain « Lutte contre les comportements à risques et les addictions » Jeudi 2 Décembre 2010 Campus de la Faculté des Sciences et Technologies / Amphi 8 (RDC 2d cycle) Programme ACCUEIL : 8h30-9h INTRODUCTION - Pratiques festives chez les jeunes adultes / Un regard sociologique : 9h-9h45 (15min pour débats/questions) =>Les différentes pratiques festives des jeunes / typologie de «fêtards» Intervenant: M. Yvon Schleret / ORSAS (1/2h) 1) TABLE RONDE N=1 : REGLEMENTATION : 9h45-10h45(15min pour débats/questions) (animateur : Mlle Laureline Errard / VP étudiant Nancy 2) =>Organiser une manifestation dans les locaux de l’université Intervenant : M. Didier Husson / Ingénieur Hygiène et Sécurité (IHS) UHP (1/4h) =>Réglementation fiscale des débits de boissons Intervenant : M. Jean-Marie Stoszek / Contrôleur Principal des Douanes Nancy (1/4h) =>Réglementation et police Intervenant : Major Point / Police de Nancy (1/4h)

table ronde 1

2) TABLE RONDE N=2 : LA CHARTE : UN OUTIL AU SERVICE DES ASSOCIATIONS ETUDIANTES :11h-12h (25min pour débats/questions) (animateur : M. Romain Pierronnet / VP étudiant UHP) =>-L’Etat : un partenaire dans l’accompagnement de vos évènements -La loi HPST 3 intervenants de la Préfecture de Meurthe et Moselle : -M. Frédéric Bernardo / directeur de cabinet -M. Alexandre Schul / chef de bureau prévention sécurité -Mme Jocelyne Doyotte / BPS (15 min) => 2009 : la mise en place d’une charte à l’Université Henri Poincaré 2 intervenants de l’université : -M. Dominique Petitjean / VP CEVU INPL -M. Didier Husson / IHS UHP (10 min) =>2010 : le Grand Nancy propose une charte commune « Manifestations Etudiantes Responsables » Intervenant : Mme Anne Colin / chargée de mission Vie Etudiante à la CUGN (10 min)

table ronde 2

3) TABLE RONDE N=3 : CONSOMMATIONS EXCESSIVES ET RISQUES : 14h-15h15 (20min pour débats/questions) (animateur : Mlle Margaud Antoine / VP étudiant Metz) =>Parcours de l’alcool dans le corps, risques et santé 3 intervenants : - Mme Lucie Meja / ANPAA 54 - Mme Françoise Cheveau / médecin addictologue du service de Santé U de Nancy - Mme Catherine Burgain / médecin du service de santé-social de Metz (20min) =>Présentations des produits Intervenant : M. Laurent Graillot / Police de Nancy -Formateur anti-drogue (20min) =>La réduction des risques en milieu festif Intervenant : M. Michel Monzel / CMSEA de Metz (1/4h)

4) TABLE RONDE N=4 : PREVENTION DES ACCIDENTS LIES AUX CONSOMMATIONS : 15h15-16h45 (15 min pour débats/questions) (animateur : Mlle Marine Sifi / VP étudiant INPL) =>Accidents routiers Intervenant : M. Claude Iung / Prévention Routière 54 (1/4h) => Stands de Prévention Intervenant : Mlle Emilie Brzakovic / MGEL (10min) => Prise en charge d’une personne à risque lors de festivité 2 Intervenants : - M. Jean-Michel Kleffert / SAMU et CESU - Dr Claude Varoqui / SAMU et CESU (20min) =>Violences Sexuelles et IST (Infections Sexuellement Transmissibles) Intervenant : Mme Frédérique Guillet-May / médecin au Pôle Régional d’Accueil des Victimes d’Agression Sexuelle de la Maternité du CHU de Nancy (1/4h) =>Regard du psychologue sur l’alcoolisation excessive des étudiants lors des soirées festives Intervenant : Mme Patricia Desprat / psychologue au BAPE (Bureau d'Aide Psychologique des Etudiants) de Metz (1/4h) 5) COCKTAIL DE CLÔTURE AVEC ANIMATIONS FESTIVES (Atrium de la Faculté des Sciences) : à partir de 17h =>Cocktails offerts à tous (préparés et offerts par le CROUS) =>Stand avec « outils » (éthylotests, documents…) (animateurs MGEL) =>Animations festives (par Mme Marie-Georges Hans / SIUAP)

Gala Isam dans le cadre de notre dossier

Snowhall 2012 Amnéville

Texte: 

Aujourd'hui, j'ai essayé pour vous le snowhall à amnéville. Ma fille ira l'année prochaine aux vacances d'hiver avec l'école et il était intéréssant de l'initier au ski avant. Le seul endroit où on peut faire du ski en été avec 35 ° ce jour, c'est au snowhall dont la température à l'intérieur ne dépasse pas le 0.

J'ai skié la première foir en 1991-1992 dans les voges durant une journée. Un copain m'a indiqué comment faire et j'ai mis une heure pour m'habituer à ces deux skis difficilement maniable. Une fois que j'ai pu maîtriser le geste, je me suis lancé tout seul comme un grand.

Comme l'adage l'indique " le vélo çà ne s'oublie pas", et bien, j'ai vite retrouvé mes repères une fois dans la combinaison que j'ai dû loué car on n'avait rien, pas de chaussures, pas de skis, pas de combinaison. L'entrée n'est pas cher, ce qui est onéreux c'est la location. Un blouson c'est 3.7 €, un pantalon c'est 3.7 €, ski 3.7€ et bottes 3.7 € soit déjà 15 € pour le matériel plus 17 € pour 2h de pistes, ce qui nous fait 32 € à chaque visite par personne.

Pour la première fois que j'emmène ma fille de 9 ans, je lui ai pris une heure de cours avec un moniteur de ski pour 40 €. L'avantage c'est que le moniteur s'occupe d'elle durant véritablement pendant une heure avec une très bonne pédagogie pour le cours. C'est normal car le moniteur est agréer par la fédération de ski. Il lui a faire faire des exercices simples comme vous pouvez le voir sur la vidéo.

Ce n'était pas évident de filmer en skiant car je n'ai pas encore confiance alors que j'ai vue des gamins de 6 à 8 ans foncer à toute allure sans la moindre crainte de tomber.

Concernant la piste, elle mesure 620 m de long, 35 m de large et 90 m de dénivelé. Le plus impressionnant pour moi, c'est lorsque j'ai voulu sauté au-dessus des obstacles comme des pros mais il va falloir m'entraîner beaucoup car je suis ridicule, je suis tombé.

Je vous coneil tout même d'y aller avec un bonnet et une bonne paire de gants car un adolescent qui faisait de snowboard n'en avait pas et il s'est gêlé les doigts. Une fois que j'aurais maîtriser les skis sans doute j'essaierai le snowboard. Je ne vous présente pas les autres infrastructures comme la possibilité de se restaurer sur place.

Il faut prévoir une pièce d'un euro pour la consigne. Le samedi est à éviter à cause du monde, je vais tenter d'y retourner un vendredi car pour bien assimiler, il faut aussi pratiquer régulièrement.