Welcome Visitor:

edition septembre ADECA54

Onglets principaux

Message d'erreur

Warning : call_user_func_array() expects parameter 1 to be a valid callback, function 'search_block_form' not found or invalid function name dans drupal_retrieve_form() (ligne 844 dans /var/www/vhosts/maxeville.tv/httpdocs/includes/form.inc).
Texte: 
En France, le cancer colorectal touche près de 37.000 personnes chaque ennée, est responsable de près de 17 000 décès. Pourtant, diagnostiqué au stade 1, neuf patients sur dix en guérissent. D'où l'intérêt d'un despistage précoce. Ce qui commence par une bonne information, sans tabou. ADECA 54, structure de gestion des dépistages de cancer en Meurthe-et-Moselle, mandatée par l'Etat et l'assurance maladie, s'y emploie dans le département. Via diverses animations durant le mois de mars, désormais mois de mobilisation nationale (voire internationale, USA et canada ont choisi le même) contre le cancer colorectal. Avec le bus-expo de l'INCa (institut natjional du cancer), l'association avait choisi hier après-midi de s'arrêter sur le parking de la Sapinière à Laxou pour une grande action de sensibilisation. Face émergée de l'iceberg. Puisque par ailleurs, l'ADECA 54 adresse depuis 2008, des courriers à tous les Meurthe-et-Mosellans âgés de 50 à 74 ans, les incitant à se faire dépister. Un geste simple. Pris en charge par l'assurance-maladie. Qui peut sauver la vie, tout simplement. - See more at: http://www.maxeville.tv/edition%20septembre%20adeca54#sthash.ESXWcx9n.dpuf

En France, le cancer colorectal touche près de 37.000 personnes chaque ennée, est responsable de près de 17 000 décès. Pourtant, diagnostiqué au stade 1, neuf patients sur dix en guérissent. D'où l'intérêt d'un despistage précoce. Ce qui commence par une bonne information, sans tabou. ADECA 54, structure de gestion des dépistages de cancer en Meurthe-et-Moselle, mandatée par l'Etat et l'assurance maladie, s'y emploie dans le département. Via diverses animations durant le mois de mars, désormais mois de mobilisation nationale (voire internationale, USA et canada ont choisi le même) contre le cancer colorectal. Avec le bus-expo de l'INCa (institut natjional du cancer), l'association avait choisi hier après-midi de s'arrêter sur le parking de la Sapinière à Laxou pour une grande action de sensibilisation. Face émergée de l'iceberg. Puisque par ailleurs, l'ADECA 54 adresse depuis 2008, des courriers à tous les Meurthe-et-Mosellans âgés de 50 à 74 ans, les incitant à se faire dépister. Un geste simple. Pris en charge par l'assurance-maladie. Qui peut sauver la vie, tout simplement. - See more at: http://www.maxeville.tv/edition%20septembre%20adeca54#sthash.ESXWcx9n.dpuf

En France, le cancer colorectal touche près de 37.000 personnes chaque ennée, est responsable de près de 17 000 décès. Pourtant, diagnostiqué au stade 1, neuf patients sur dix en guérissent.

D'où l'intérêt d'un despistage précoce. Ce qui commence par une bonne information, sans tabou. ADECA 54, structure de gestion des dépistages de cancer en Meurthe-et-Moselle, mandatée par l'Etat et l'assurance maladie, s'y emploie dans le département. Via diverses animations durant le mois de mars, désormais mois de mobilisation nationale (voire internationale, USA et canada ont choisi le même) contre le cancer colorectal. Avec le bus-expo de l'INCa (institut natjional du cancer), l'association avait choisi hier après-midi de s'arrêter sur le parking de la Sapinière à Laxou pour une grande action de sensibilisation. Face émergée de l'iceberg. Puisque par ailleurs, l'ADECA 54 adresse depuis 2008, des courriers à tous les Meurthe-et-Mosellans âgés de 50 à 74 ans, les incitant à se faire dépister.

Un geste simple. Pris en charge par l'assurance-maladie. Qui peut sauver la vie, tout simplement

 

Articles similaires

CSF Laxou

Texte: 

Une zumba pour l'éducation au Togo

Texte: 

L'association Lorraine Ecole Secours a organisé une grande zumba au CILM, au champ-le-boeuf

edition 3 juillet gala

Texte: 

Le journal du 3 juillet 2009 - édition spécial gala danse

edition 10 juillet gala 2

Texte: 

Le journal du 10 juillet 2009 - édition spécial gala danse 2

En dehors des sentiers battus

Texte: 

La Ville de Laxou a restauré et aménagé 17 km de sentiers communaux qui courent de vergers en jardins, des ruelles étroites du Village aux pentes et escaliers à flanc de côteaux, jusqu’en lisière de forêt.

Dans ce décor naturel d’exception, inhabituel, la municipalité de Laxou a souhaité surprendre et séduire le public. Le projet s’intitule « En Dehors des Sentiers Battus ».

La première édition, de l’automne 2003 au printemps 2004, s’est déroulée dans les sentiers et jardins du secteur de Mi-lès-Vignes. Le succès de cette manifestation a incité ses initiateurs à renouveler l’expérience en biennale.

Du 16 septembre 2006 au 24 mars 2007, « En Dehors des Sentiers Battus » s’est installé dans le « Fond de Lavaux ».

La troisième édition, du 19 septembre 2009 au 20 mars 2010, vient de se terminer. Elle a permis de découvrir un coeur de village intimement lié à une campagne toute proche destinée, il y a quelques dizaines d’années, à recevoir les plants de vigne. D’elle ne restera que le souvenir photographique.

Sans blesser le végétal, Nature et Culture se sont associées dans une aventure collective. Les sentiers, les rues du village et les jardins ont été durant l’hiver et jusqu’aux premiers jours du printemps, l’espace privilégié d’une dizaine de créateurs de renom.

Répondre aux attentes des générations d’aujourd’hui, sans compromettre ce qui sera offert aux générations futures, c’est l’esprit du développement durable. Ici, l’expression artistique est prétexte à sensibiliser à un environnement que la municipalité souhaite préserver, sans pour autant s’opposerà un développement harmonieux de Laxou au sein de l’agglomération.

Le collège La Fontaine en danger

Texte: 

Article de juin 2012 - Alexandra Les collèges du Plateau de Haye en débat. Dans le cadre du plan Collèges Nouvelles Générations du conseil général, parents d'élèves et élus se sont retrouvés au CILM pour débattre de la fermeture éventuelle d'un collège sur le Plateau de Haye. Le vice-président du conseil général Mathieu Klein a rappelé les objectifs du projet : entre autres, un équilibre des effectifs et la mixité avec des collèges à taille humaine, évoquant un effectif global de 300 à 400 élèves.

Etabli sur 4 ans, ce plan doit dans un premier temps définir les travaux à réaliser. Concernant plus particulièrement le Plateau de Haye et ses 2 collèges, La Fontaine au Champ-le-Boeuf et Claude le Lorrain au Haut-du-Lièvre, 3 hypothèses sont proposées : reconstruction de La Fontaine et fermeture de Claude le Lorrain ; reconstruction de Claude le Lorrain et fermeture de La Fontaine ; fermeture des 2 établissements et construction d'un nouveau collège sur le terrain situé au-dessus de la caserne des pompiers de Gentilly.
Le conseil général privilégie cette 3e hypothèse afin de ne pas favoriser l'un des 2 quartiers.
Les parents des futurs collégiens résidant au Champ-le-Boeuf se sont pour certains très vivement fait entendre soulignant principalement un problème de sécurité pour les enfants qui s'y rendront à pied. Rappelant que les dessertes de bus seront adaptées en fonction du collège, Mathieu Klein a répondu que des cheminements piétons seraient faits pour la sécurité des élèves.
Du côté du personnel enseignant des 2 collèges, les avis sont partagés : certains sont résolument contre une fermeture et d'autres, bien que sachant leur poste menacé, ne sont pas réfractaires à la construction d'un nouvel établissement.

Article de avril 2012 - Alexandra

Parmi elles, un collège serait construit sur le site de l'IUFM et un second sur le Plateau de Haye. En cas de non disponibilité foncière pour ce dernier, soit Le Lorrain, soit La Fontaine serait reconstruit, induisant la fermeture des 2 autres établissements.
Regrettant l'absence du vice-président du conseil général Mathieu Klein, les parents présents, habitants du quartier pour la plupart, ont donc fait part de leurs inquiétudes quant au devenir du collège La Fontaine et à l'avenir du quartier en lui-même. Ils ont en outre évoqué la ligne de bus 124 que les enfants devraient prendre pour aller à Le Lorrain, une ligne qu'ils qualifient de peu fréquentable.

Le maire Laurent Garcia a souligné la volonté de la municipalité de Laxou de conserver le collège et son gymnase, rejoint par l'adjoint au maire de Maxéville, Georges Mayeur.
Le conseiller général Pierre Baumann a parlé d'une resectorisation obligatoire, évoquant entre autres les problèmes de baisse d'effectif et l'exercice des professeurs sur plusieurs établissements.

Présentant l'idée de départ comme louable, un enseignant a confirmé qu'il n'était pas concevable d'entretenir des bâtiments avec peu d'élèves ajoutant néanmoins que des mélanges pourraient être "détonants" et ne feraient que "diluer les problèmes et les multiplier". Son idée serait de conserver La Fontaine et reconstruire Jean Lamour afin de partager le collège du Haut-du-Lièvre sur les 2 établissements et de favoriser ainsi une meilleure mixité, des propos applaudis par les parents présents.
Lara, actuellement en 6e, a par ailleurs confié que même les élèves n'étaient pas informés ajoutant au sujet du Champ-le-Bœuf et du Haut-du-Lièvre : " deux quartiers qui ne s'aiment pas dans un même collège, ça va être une cata !".

La réalisation du projet étant prévue d'ici 2018, il a été rappelé que les parents des élèves de primaires sont particulièrement concernés et invités à se joindre aux parents des collégiens, le vote étant prévu par le Conseil Général fin juin.
Une prochaine réunion aura lieu jeudi 3 mai. Ci joint le courrier de M. KLEIN ici