Welcome Visitor:

Maxxess ride the world

Onglets principaux

Texte: 

Bonjour à tous Maxéville tv et moi même tenons à féliciter Eric Piotrowski, gérant de l'enseigne Maxxess à Maxéville, pour son titre de champion d'Europe amateur d'endurance moto.En effet,en dehors de son emploi,ce passionné de moto a remporté ce championnat d'Europe associé au suisse Adrien Raible au terme de 5 épreuves dans 5 pays différents:

Magny-Cours en France

Bruno en République Tchèque

Assen au Pays Bas

Nüburging en Allemagne

Portimao au Portugal

Sur cette dernière épreuve,Eric s'est classé 6ème à la suite de petits soucis (moteur cassé sur une des 2 motos).Puis Adrian Raible ne pouvant prendre le départ, c'est le mécanicien d'Eric, Arnaud Cailleux qui a assuré l'intérim et donc s'est fait plaisir sur ce circuit portugais de 4,648km,de plus 3pilotes par team étaient engagés mais en raison du peu d'affluence(75 participants au lieu des 300 prévus) et enfin la concurrence fut rude avec sur la ligne de départ,Troy corser ni plus ni moins que le champion de superbike,ainsi que le team Michi( championnat Allemand)

Bref, épreuve difficile pour le maxévillois et son équipe,mais à l'issue de ces 300km de bitume (2jours d'essais,1jour de course),la consécration pour Eric qui nous a ramené le titre dans ses bagages. Je rappelle à tous que Maxxess et teamenergy organisent des initiations au pilotage,pour pilotes débutants et confimés sur le circuit de Chenevière près de Lunéville.

Pour tous renseignements contacter Eric au 03 83 35 56 56

Article : CHRISTIAN G.

Articles similaires

Concert M pokora au Zénith Nancy - J'ai reconnu que 2 chansons !!

Texte: 

Mercredi de la semaine dernière, j'ai gagné 2 places pour le concert de M Pokora grâce à L'opticienne COLIN à Nancy rue St-Jean près du magasin Morgan (je sais parce que j'emmène ma femme dans cette boutique de fringue). Le concert étati prévu à 20h, alors Lisa et moi sommes allés à 18h30 pour avoir une meilleur place. Mais à peine arrivé, qu'il y avait déjà 3 files d'attentes. Je prends mon mal en patience car c'est mon premier concert avec ma fille. Je connais le chanteur mais je ne suis pas un fan. Au bout d'une demi-heure de queue, on arrive enfin à passer le premier portail de fouille. On tate mon blouson pour voir si je n'ai pas quelque chose qui risque de blesser l'artiste.

On entre dans le zénith et je me dis qu'à 19h00 j'aurais de la place à l'intérieur, voir être tout près de la scène. Trop tard, les trois quart de la salle était rempli. Bon tant pis, on a trouvé de la place vers le fond d'où l'impossibilité de fournir une bonne vidé avec mon iphone. Hélas, j'avais oublié de prendre ma caméra. Je ne pense pas que j'aurais pu filmer le concert avec ma caméra.

Ce n'est pas tout, comme on n'a pas eu le temps de manger, je prends don un sandwich au stand, 6.50 € pour une boisson et un jambon beurre. J'en ai piqué la moitié à Lisa parce qu'elle ne pouvait plus terminer.

Le point positif de cette sortie est qu'un concert est plus marquant que le regarder à la télé. Il y avait beaucoup de balades pour les jeunes filles en délire dans la salle. J'ai trouvé que cela manquait un peu de rythme sur scène. Et pourtant quand on regarde les clips vidéos de ces chansons, on pourrait croie qu'au concert on retrouverait la même chose.

Le quart d'heure avant lma fin était plus dance. La pruve est que tout le monde s'est mis debout,même moi, que ce soit les pères ou les mères qui accompagnaient les enfantrs. J'ai apprécié ce passage. Quand à l'artiste, il est proche du public et joue aussi souvent qu'il peut avec celui-ci. Le pricipal est que ma fille soit heureuse de ce moment. Car comme dirait une publicité que j'ai vu à la télé pour une pub de carte bleu, le bonheur n'a pas de prix.

Ecole Saint Exupéry : directrice rigide ou mère hystérique ?

Texte: 

 

En lisant cet article, je ne peux m'empêcher de replonger dans mes souvenirs car j'ai fréquenté cette école primaire en CM2 lorsque mes parents sont venus habiter dans le quartier en 1981. J'ai un bon souvenir lointain.  Il y avait une jeune fille qui me plaisait bien mais à l'époque j'étais trop jeune pour savoir comment m'y prendre avec les filles.

A mon époque, on avait la crainte du maître ou plutôt le respect devrais-je dire. Si l'enseignant nous punissait, mes parents n'intervenaient pas dans l'école pour réclamer des comptes sauf si cela est démesuré. Aujourd'hui, les enseignants sont poings et mains liés à cause du risque que les parents portent plaintes pour un oui ou un non. J'ai eu des problèmes avec un parents d'élève à l'école de ma fille. J'ai d'abord laissé l'équipe pédagogique résoudre le problème mais lorsqu'un parent d'élève se mêle du travail que fait l'équipe en question, je ne peux rester inerte. Si les parents faisaient confiance aux enseignants sans intervenir pour quoi que ce soit, sans doute cela se passerai mieux.

Tous les enseignants n'abusent pas de leur autorité pour utiliser la force que je sache ? Est-ce que nos enfants sont si maltraités à l'école ? On a la chance d'avoir la possibilité d'aller à l'école pour apprender à lire et à écrire. Il serait dommage que cela devienne un lieu de tension. Malheureusement, la réalité en est autrement.

Même ma fille me dit souvent que le maître est nul, que ce qu'on apprend ne sert à rien, que ce qu'ils font c'est mortel. Bref, un language de jeune que je n'adhère pas du tout. Heureusement que ma femme est patiente pour lui expliquer qu'il faut respecter le travail des enseignants et du programme scolaire. Qu'il soit bon ou mauvais, si tu suis le programme et le comprend, ce serait bien.

Ce qui m'a fait réagire,c'est le fait que le rectorat à du mal à trouver des enseignants pour diriger l'établissement. Finalement qui est la gagnante dans l'histoire, la mère ou la directrice ?

 

Commémorations de L'Armistice du 11 novembre

Texte: 

La date du 11 novembre commémore la signature de l’Armistice à Rethondes, entre la France et l’Allemagne, qui met fin à la Première Guerre mondiale, le 11 novembre 1918.

Je voulais savoir si ma fille connaissait la signification du 11 novembre. Pour elle c'étati un jour férié mais ne savait pas de quoi il s'agit en réalité. C'est très bien de faire des commémorations, il faut que les générations futures se souviennent.

Depuis, le 11 novembre est resté un jour de mémoire et une occasion pour questionner et donner à comprendre l’histoire. Il s’agit aussi d’une occasion d’évoquer des épisodes particuliers de la Grande Guerre comme l’action des troupes coloniales pour la cérémonie de 1992 ou Verdun en 2006.

A Maxéville, le maire Christophe Choserot a invité les jeunes à oeuvrer pour une communauté plus fraternelle. Cette année, la commune de Maxéville a eu des cérémonies exceptionnelles pendant trois jours. En effet, Maxéville est jumelée avec la ville de Ramstein depuis de longue date, et cette année 2014 c'est le centenaire de 14-18, et pour terminer la commune possède une crèche franco-allemande, il fallait donc marquer le coup.

Des jeunes scolaires allemands sont venus à la commémorations avec la participation de trois groupes scolaires de Maxéville. Pendant l'office religieux célébré à l'église Saint-Martin en mémoire de tous les soldats tombés au combat, me choeur d'hommes venu de Ramstein a entonné de jolis chants.

La chorale de Ramstein a interprété l'hymne à la joie, les autorités, le maire de Ramstein Klaus Layes, Mathieu Klein, président du Conseil Général, Jean-Yves Le Déaut, député et vice-président du conseil régional, ont déposé une gerbe avant de saluetr les anciens combattants.

Jeux d'hier et d'aujourd'hui : 17 ième édition

Texte: 

Dimanche 18 janvier, je suis allé à "Jeux d'hier et d'aujourd'hui" qui s'est déroulé au cilm, de 14 h à 18h. Toutes les salles au rez-de-chaussée ont été prises pour organiser cette 17e édition.

En marchant vers le cilm, je n'ai pu m'empêcher d'avoir une pensée à Daniel Jacob qui nous a quitté l'année dernière. Il tenait le stand du vestiaire et aimait prendre le temps de discuter avec tout le monde. Le thème étant des jeux d'hier et d'aujourdh'ui, il y a eu effectivement la surprise de voir des jeux vidéos de première génération, à savoir la sega, la playstation. j'ai même participer à un quizz de jeux vidéo. Hélas, je n'ai pas pu reconnaître tous les jeux car j'étais trop jeune à l'époque, ou alors parce que je n'étais pas trop un gamer. Cela n'a pas empêcher les enfants d'aujourd'hui de jouer à ces jeux d'hier.

Autre surprise est l'utilisation de palettes pour fabriquer de simple jeux. Cela pourrait être une bonne idée pour en fabriquer et l'utiliser durant la fête de quartier organisait annuellement par le Comité des Fêtes du CLB. Mais ces jeux prennent de la place, il faudrait plusieurs personne pour les manipuler et les installer.

La présence de l'atelier " Le clou Tordu" dont c'est la première participation a attiré mon attention. On pouvait fabriquer soi-même son jeu et l'emporter à la maison, et ceci uniquement en utilisant des morceaux de palettes : économique, écologique.

Bien entendu, il y avait d'autres jeux à faire mais pour cela il aurait fallu rester toute l'après-midi. J'ai quand même eu le temps de laisser mon passage dans la salle blanche. Dans cette salle, on pouvait peindre, colorier, coller ce qu'on veut, l'idée est de remplir la salle de couleur car elle a été entièrement recouvert de papier blanc.

Ensuite, j'ai rencontré Sébastien de la MJC Massinon, ce qui m'a permis de lui transmettre les DVD du Gala de danse de l'année 2013 et 2014 comme promis. Mais j'ai dû retourner chez moi les chercher puisque je ne m'attendais pas à le voir durant les jeux.

Et pour terminer, de retour à la maison pour continuer les devoirs avec ma fille, je vous donne donc rendez-vous l'année prochaine pour de nouveaux jeux.

Jeux en fete

Article de l'est républicain

De nombreux bénévoles ont épaulé Anne et Michèle, les deux "ludothécaires" pour un après-midi dédié aux jeux, dimanche 18 janvier 2015.

Un beau succès que cette 17e édition de jeux et Familles en fête devenue, au fil des ans, un rendez-vous incontournable au CILM dans le quartier. La participation de nombreux partenaires n'est pas étrangère à ce succès. La ahlte garderie "Les canailloux" s'occupait des tout petits. La ludothèque Zazam présentait ses jeux géants en bois, l'atelier "Le clou Tordu" proposait aux visiteurs de fabriquer leur jeu à partir de vielles palettes. Résultat, petits et grands se sont pris au jeu usant de scies, vilebrequins et rabots.

Le thème retenu cette année "Les jeux d'hier et d'aujourd'hui" avait toutes les chances d'attirer les âmes joueuses, toutes générations confondues. Les nostalgiques de jeux anciens, de jeux de passe temps d'une autre époque (osselet, toupies...), de jeux vidéo collectors présentés en freeplay par la team War-Zone, ses quiz, ses parties endiablées de Sonic et autres, Mario Bross et compagnie, ont suscité l'engouement des jeunes et des moins jeunes.

Qui se souvient d'Alex Kidd, la mascotte de Sega ? dit Bobbax. Dans une autre petite salle, Jérémie et Andréa de la Compagnie "A l'instant" présentaient Tête d'oeuf, un spectacle interactif empreint de poésie qui a eu beaucoup de succès tout comme le mur d'expression, les jeux de dînette, les petits trains électriques...

"J'en profite pour passer un moment privilégié avec ma fille Capucine" lâchait Françoise. Dans la grande salle, les visiteurs ont pu tester des jeux de société plus classiques. Un après-midi récréatif et familial très réussi placé sous le signe de l'intergénération.

Article de l'est républicain

 

 

Une chasse aux trésors pour les héros en vacances

Texte: 

De belles vacances au centre de loisirs Max'Anim au Centre comme au Champ-le-Boeuf. Sur le thème "les supers héros aux pouvoirs étranges" avec plusieurs temps forts dont le grand jeu commun organisé jeudi au quartier Champ-le-Boeuf.

Malgré le froid, une chasse aux trésors géante à travers les rues du quartier et dans le parc avait été mise sur pied par Steve et son équipe. Les enfants ont fait preuve de patience pour débusquer les égnimes et découvrir le mystérieux trésor : la chouette d'or. Ils ont aimé aussi choisir un personnage en changeant d'identité : l'homme invisible, le super-gluant, la super-boulette, le dormeur...

Un programme d'activités qui a ravi les bambins : sortie à la patinoire d'Amnéville, cuisine, grand jeu sur le thème du handicap à Laxou, conte, paint-sponge dans le parc de la mairie et sortie au cinéma (Bob l'éponge)..

Article de l'Est républicain

 

La promo du vélo en ville

Texte: 

Pour fêter l'arrivée du printemps, le groupe de réflexion sur la place du vélo en ville organisait une petite balade, samedi matin.

Rendez-vous était donné devant le lavoir à 10h, une sortie à bicyclette ouverte à tous qui a connu un franc succès car les fondus du deux-roues sont venus en famille.

L'idée des organisateurs était de promouvoir l'usage de vélo en ville, voire, éventuellement, de recenser les points noirs afin de réfléchir à des aménagements futurs. Didier Bonhomme, conseiller municipal, a rappelé aux participants que la ville de Maxéville, dans le cadre de la participation citoyenne, invitait les habitants à des réunions régulières sur la thématique du deux-roues.

Un atelier de petites réparations avec l'association Dynamo est prévu le 25 avril devant la salle du parc et des animations à l'occasion de la fête des Fraises sont à l'étude.

Pour tout renseignement contacter la mairie ou participation@mairie-maxeville.fr

Article de l'est républicain

 

Le printemps du RAM

Texte: 

L'ambiance est feutré au Relais des assistantes maternelles de Maxéville (RAM), les rencontres et les animations font le plein dans une atmosphère bon enfant.

La coordinatrice Sylvie Perroux précise qu'elle ne propose pas que des ateliers d'éveil et de socialisation mais également un accompagnement et un soutien pour aider les parents et les nourrices dans leur démarches. "Le RAM est une antenne dur Relais assistantes maternelles de Nancy avec l'appui de la CAF pour toutes les questions liées à l'accueil des tout-petits, c'est un lieu d'information gratuit et de rencontre où se côtoient les nounous qui peuvent ainsi échanger sur leurs pratiques".

Sylvie PErroux explique que c'est aussi un réseau pour mettre en relation les parents avec la cinquantaine d'assistantes maternelles de la commune. Pour Emmanuelle Collet, maire adjointe à la petite enfance, à la jeunesse, aux seniors et au handicap, "un programme très varié a été mis en place pour toutes les générations, des tout-petits aux aînés"; Récemment une soirée d'information sur la déclaration d'impôts a eu lieu avec succès.

Avec le retour des beaux jours, des initiations au jardinage avec l'association des Jardins de Maxéville sont organisés : jeudis 4 et 18 juin, 2 juillet. Une seconde visite de la caserne des pompiers est prévue le mercredi 27 mai à 14h30, les séances motricité (1er et 15 juin) vont bon train et, en ce moment, les ateliers créatifs servent à réaliser les petits cadeaux de la fête des Mères. Un atelier musical leur sera dédié le 25 juin. Une sortie sur le parcours pieds nus de Pompey est programmée cet été. Les nounous participent de bon coeur à la puplart des activités du RAM. Une condition même si tout est gratuit : il faut s'inscrire au préalable.

Article de l'Est